Sudden Cardiac Arrest during Participation in Competitive Sports

Landry – N Engl J Med 2017

(Landry et al. 2017)

Le stress thermique résulte d’une combinaison de la production de chaleur métabolique et des conditions environnementales et peut être exacerbé par des vêtements de protection qui limitent la dissipation de chaleur par évaporation. La contrainte cardiovasculaire qui s’exprime à ce moment-là peut être extrême, à l’image de celle d’un athlète lors d’une compétition.

45% des morts subites en interventions sont de cause cardiaque (Soteriades et al. 2011). Les pompiers présentent deux fois plus de décès d’origine cardiovasculaire sur intervention que les policiers et quatre fois plus que les intervenants médicaux d’urgence (Kales et al. 2007). La question du meilleur examen d’aptitude se pose.

L’incidence de l’arrêt cardiaque pendant la participation à des activités sportives reste inconnue. Il est supposé que des programmes de dépistage pourraient être capables d’identifier des athlètes à risque. L’efficacité de tels programmes est très discutée.

Les auteurs ont cherché à identifier tous les arrêts cardiaques soudains survenus lors de la participation à des activités sportives dans une région du Canada et à déterminer leurs causes. Pour cela, ils se sont basés sur une base de données des paramédics locaux (Rescu Epistry) pour identifier tous les arrêts cardiaques survenus entre 2009 et 2014 chez les personnes de 12 à 45 ans lors de la participation à un sport. Les dossiers étaient étudiés à la lumière des comptes rendus de sortie de secours, des rapports d’autopsie, d’un contact direct avec des patients ou des membres de la famille.

Résultats :

Pour un total de 18,5 millions personnes/années d’observation, 74 arrêts cardiaques ont été enregistrés lors de la participation à un sport. 16 sont survenus lors de compétitions sportives. La Parmi les athlètes, la cause a été retrouvée dans 10 cas, pour les 6 autres la cause supposée est une arythmie. Deux décès ont été attribués à une cardiomyopathie hypertrophique, 6 à une cause ischémique ou des anomalies anatomiques des coronaires et 2 à des commotio cordis. Au-dessus de 35 ans, les causes coronariennes dominent très clairement (24 cas sur 34 arrêts > 35 ans). Il n’y a pas eu de décès liés à une cardiomyopathie arythmogène du ventricule droit. Dans seulement trois cas en compétition, la cause a été jugée potentiellement identifiable si les athlètes avaient subi un dépistage avant la participation, 2 athlètes avaient des anomalies décelables à l’ECG/ETT.

Discussion :

La survenue d’un arrêt cardiaque dû à une maladie cardiaque structurelle était rare lors de la participation à des sports de compétition. Dans 80% des cas, la cause n’était pas identifiable par un examen de dépistage, le screening des athlètes a donc un faible rendement. Un bilan cardiologique extensif au recrutement ne s’emble donc pas justifié.

Il est intéressant de noter dans cette étude l’incidence des arrêts cardiaques à l’effort de cause coronarienne. Chez les agents de plus de 35 ans, l’interrogatoire devrait donc rechercher tout signe d’appel à type d’angor, de malaise ou de dyspnée. Au moindre doute, un examen cardiologique d’effort a plus de chance d’être rentable qu’un examen de repos.

Données sur l’ECG chez le SP : Lors de la visite d’aptitude (S. S. Al-Zaiti et Carey 2015) et en intervention (S. Al-Zaiti et al. 2015).

 

 

Al-Zaiti, S., J. C. Rittenberger, S. E. Reis, et D. Hostler. 2015. « Electrocardiographic Responses During Fire Suppression and Recovery Among Experienced Firefighters ». J Occup Environ Med 57 (9): 938‑42. https://doi.org/10.1097/JOM.0000000000000507.

Al-Zaiti, S. S., et M. G. Carey. 2015. « The Prevalence of Clinical and Electrocardiographic Risk Factors of Cardiovascular Death Among On-Duty Professional Firefighters ». J Cardiovasc Nurs 30 (5): 440‑46. https://doi.org/10.1097/JCN.0000000000000165.

Kales, S. N., E. S. Soteriades, C. A. Christophi, et D. C. Christiani. 2007. « Emergency Duties and Deaths from Heart Disease among Firefighters in the United States ». N Engl J Med 356 (12): 1207‑15. https://doi.org/10.1056/NEJMoa060357.

Landry, Cameron H., Katherine S. Allan, Kim A. Connelly, Kris Cunningham, Laurie J. Morrison, et Paul Dorian. 2017. « Sudden Cardiac Arrest during Participation in Competitive Sports ». New England Journal of Medicine 377 (20): 1943‑53. https://doi.org/10.1056/NEJMoa1615710.

Soteriades, E. S., D. L. Smith, A. J. Tsismenakis, D. M. Baur, et S. N. Kales. 2011. « Cardiovascular Disease in US Firefighters: A Systematic Review ». Cardiol Rev 19 (4): 202‑15. https://doi.org/10.1097/CRD.0b013e318215c105.